1 semaine à Madère
 
Qui suis-je ?

Quelques infos sur ma semaine de vacances à Madère du 11 au 20 mars 2006

Derniers articles
Menu
Calendrier
«  Septembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Mes amis
    Liens


    Page 1 sur 1
    Page précédente | Page suivante

    26/03/2006 - combien ça coute?

    Alors la fin des vacances arrivées, voici venu le temps des calculs:

     

    Hébergement:

    7 nuits à Funchal + 1 nuit à Santana (sur la base d'un hébergement triple, donc j'ai divisé le coût total par 3): 129 euros

    Transport

    Bus + téléphérique+ taxi: 71 euros

    Repas

    Restaurant soir + snacks ou sandwichs le midi: 91 euros

    Billet d'avion: 317 euros

     

    Coût total, toutes dépenses confondues: environ 700 euros



    Lien permanent


    26/03/2006 - que de fleurs!

    Madère,la bien nommée île aux fleurs ou le jardin de l'Atlantique.

    Et encore mars n'est pas la meilleure saison.

    Voilà quelques photos de fleurs rencontrées lors de nos balades.

     

    Heu par contre pour le nom des fleurs...aucune idée!

    Ha si celle-là je sais! Il s'agit de la fleur oiseau du paradis ou Strelitzia reginae

     

     

     

     

     

    Ah celle-là aussi je sais, il s'agit de la vipérine:

     

    Et enfin les merveilleuses orchidées du jardin du Museu da Quinta das Cruzes:

     

     

     



    Lien permanent


    26/03/2006 - les spécialités culinaires

    Que de bonnes choses!

     

    Déjà le bolo de caco: pain à base de patate douce et de farine de blé cuit sur une plaque en fonte.On le déguste avec du beurre d'ail.

     

     

     

    L'espada à la banane:

     

    Avant, sur le marché aux poissons:

     

     

     

    Après, dans l'assiette:

     

    La recette, que je testerai un de ces jours, si je trouve du sabre:

    Ingrédients par pers:
    - filet de sabre (220g /personne)
    - Jus de citron, huile
    - sel, piment
    - Une banane


    Préparation :
    Laisser tremper les filets de sabre avec le sel, le piment et le jus de citron.

    Rouler dans la farine, puis dans l'oeuf battu et faire frire dans beaucoup d'huile.

    Pendant ce temps, couper la banane en morceaux, dans le sens de la longueur, recouvrir avec du sucre en poudre et mettre au four à gratiner.

    Mettre les filets de sabre sur un plat, disposer la banane sur le dessus, et accompagné avec des pommes de terre frites, des rondelles de tomates et des feuilles de laitue.

     

    L'espetada

     

    Brochette de boeuf très tendre, dont la viande est traditionnellement enfilée sur une branche de laurier et servie à table suspendue à des barres de fer. (Heu sauf que la branche de laurier, on la cherche encore!)

     

    Bacalhau a la narciso

    La fameuse morue, servie ici frit avec des oignons et des pommes de terre chips

     

    bolo de castanha (la chataigne est la spécialité de Curral das Freiras)

     

    Le prego special: un steak dans un petit pain rond (heu là il n'est pas rond, mais bon...) aevc du jambon et du fromage

    "Bife de atum cebolados" (steak de thon aux oignons)

     

     

    Le bolo de mel

     

    Gâteau qui tient bien au ventre, et indispensable souvenir facile à rapporter.

    Contrairement à son nom, "le gâteau au miel", n'est pas à base de miel mais du sirop de canne à sucre.

    Jadis réservé aux célébrations de Noel, il est aujourd'hui vendu toute l'année.

     

     

    La recette:


    450 g de beurre ramoli
    50 cl de farine
    25 cl de sirop de canne
    5 oeufs
    1 c. à thé de citron confit
    12 amandes entières
    1 c. à s. de raisins secs
    1 pincée de cannelle
    ½ c. à thé d'anis
    Le jus et les zestes de 2 oranges
    7 g de clou de girofle
    1 c. à s. de noix
    ½ noix de muscade râpée
    1 c. et demi à s. de levure

    Préchauffez votre four Th6 (180°).
    Mélangez dans un bol le sirop de canne, les oeufs, le jus des oranges, le beurre et les épices puis ajoutez doucement la farine, la levure, les fruits hachés très fins (sauf les amandes), les noix et les zestes. Réservez. Pendant ce temps, beurrez un moule circulaire et saupoudrez de farine le fond et les parois. Versez le mélange dans le moule et décorez avec les amandes.
    Enfournez et laissez cuire environ 30 min. (le gâteau est cuit lorsqu'on pique la pointe d'un couteau au centre et que la lame ressort propre).
    Servez froid.

     

    Mmmhhh à mettre ces photos en ligne, cela me donne faim!





    Lien permanent


    26/03/2006 - dimanche 19 mars

    Et voilà le séjour touche à sa fin...

    A 16h30, nous décollons vers Paris....

     

    Dernière balade dans la ville et sur les hauteurs au niveau de la forteresse do Pico et du couvent de Santa Clara (que nous souhaitions visiter mais qui.....est fermé le dimanche!)

     

    La rua da Carreira, la rue de notre pension et de nombreux restaurans

     

    La praça do Municipio, avec la Câmara Municipial (l'hôtel de ville de Funchal date du début du XIXe Siècle)

     

    en blanc et noir

    de nuit

     

     

    L'igreja de Sao pedro

     

    Le couvent de Santa Clara

    Vue sur Funchal de la forteresse do Pico

    Museu da Quinta das Cruzes (gratuit le dimanche! Faute de couvent, nous visitons ce musée qui a un trés beau jardin et notamment toute une série d'orchidées sublimes (cf articles "fleurs").Le musée abrite une collection d'arts décoratifs qui offre une image du passé de l'île, au centre géographique de l'Empire portugais.

     

    Et voilà maintenant nous sommes à l'aéroport et attendons le départ.

    et...je rêve déjà à mon prochain voyage!



    Lien permanent


    26/03/2006 - samedi 18 mars

    Balade sur le marché de Funchal "le Mercado dos Lavradores".

    Waou un régal pour les yeux: étals de fleurs, de fruits exotiques aux formes bizarres, mélange de couleurs... et un régal pour les papilles avec la dégustation de certains fruits.

    Rien de tel que les photos :

    Les marchandes de fleurs qui portent des tenues colorées et de drôles de chapeaux.

     

     

     

     

    Vue sur le marché aux fruits et légumes

    Le marché aux poissons, où nous voyons les spécialités de l'île : le thon et le sabre (le fameux espada)

    Je me laisse tenter par l'achat de certains fruits exotiques: différentes sortes de fruits de la passion, anone, "banane-ananas", mini-banane. Histoire de ramener un peu d'exotisme en France!

     

    A droite, c'est une anone:

    Fruit charnu constitué de carpelles soudées les unes aux autres et contenant chacune des graines noirâtres. De forme ovale, conique ou en forme de coeur selon la variété. La peau d'épaisseur variable est bosselée. Elle prend des teintes allant du vert clair au marron foncé pour certaines variétés arrivées à maturité. La pulpe est molle, très juteuse douce, très parfumée, sucrée, légèrement acidulée et contient de nombreuses graines ovales

     

    D'ailleurs la banane-ananas me fait bien rire: quand elle est mûre, elle "éclate" toute seule!Et là c'est la surprise en se levant le matin que de découvrir, les "écailles" qui sont tombées.

     

    Ensuite nous prenons le bus n° 29 de Funchal à Camacha pour faire la randonnée n° 9 "de Camacha vers largo do Mirando". Pas trop de points de vue mais balade agréable et facile dans une belle végétation.

     

     

    Pour le dîner, nous avions décidé de manger à "O Funil" qui nous intrigue depuis le début de la semaine.Nous allons nous promener sur le port, puis en ville.

    Ah un paquebot fait escale dans le port de Funchal. C'est impressionnant de le voir de près et de penser que c'est une vraie petite ville flottante.

     

    la cathédrale Sé

     

    Anne, en route vers le restaurant

     

    A 21h30, nous sommes devant le restaurant "O Funil"...qui est encore complet!

    Nous décidons de "camper" devant la porte mais au bout de quelques minutes, le serveur sort et nous apprend qu'ils ferment et ne prennent plus de clients!

    Arghhhhh!la CATA!

    Nous retournons donc à "Londres", mais sans grande conviction (non pas que la 1ere fois ce ne fût pas bon, mais du coup, nous sommes trop déçues et vu l'heure, les autres restos risquent de fermer aussi...)

     



    Lien permanent


    26/03/2006 - vendredi 17 mars

    Au programme du jour, la randonnnée n°30 "Par le Pico Ruivo vers le col Encumeada"

    Lever tôt (argh il pleut et il fait tout gris!), petit déjeuner rapide au café et taxi jusqu'à "Achada to Teixeira". Sauf qu'arrivées au point de départ, le pluie est encore plus forte et la brume présente! Nous restons 5 min à discuter dans le taxi pour savoir si nous tentons le coup ou pas (plus de 5h de marche quand même...) et......nous abandonnons!Si ce n'est pour rien voir (alors qu'il s'agit de points de vue des sommets de l'île!), cela ne vaut pas le coup et en plus,ça peut être dangereux. Donc retour à Santana (15 eur de taxi), où nous devons attendre le prochain bus qui part à 11h (et il est...8h45....). J'ai vraiment les nerfs (pour moi c'etait LA randonnée à surtout ne pas louper!), j'en ai marre de ce temps et Santana me sort par les yeux, j'ai vraiment l'impression d'être bloquée dans cette ville et ne pas pouvoir en partir....

     

    Donc nous nous installons dans un autre café et discutons du programme du jour. Nous décidons finalement de faire la randonnée prévue pour le lendemain, puisque c'est sur la route du bus, en espérant que plus au sud, le temps soit plus clément....

    Donc bus Santana - Ribeiro Frio (1h de trajet, 2,10 eur).

    Mini randonnée n° 18, le balcon de Ribeiro Frio, mais la pluie et la brume sont toujours là et nous empêchent de jouir de cette vue parait il magnifique.

     

    Vraiment pas farouche ce petit oiseau! Et au moins il a un peu égayé le point de vue....

    Parce ce que l'on ne peut pas dire que l'on voit grand chose....

     

    Du coup Fathia et Anne décident de rentrer à Funchal et pour ma part, je décide quand même de faire la randonnée n° 19 de Ribeiro Frio vers Portela. J'ai besoin de bouger, j'en ai marre de cette inactivité et tant pis pour la pluie!

    J'ai plus de chance qu'hier, car les averses sont intermittentes et il y a même parfois quelques rayons de soleil!Toutefois il faut rester vigilants car le sol est détrempé et donc c'est trés glissant. Je suis contente quand même car j'ai pu profiter un peu du paysage et je me suis défoncée à la marche (3h).

    La lévada est sympa et ..pas toujours droite!En plus il y a des traversées de courts tunnels, des passages étroits entre de gros rochers....

    Ah et puis les cascades, ce n'est pas ce qui manque non plus!

     

     

     

    Arrivée à Portela, j'ai de la chance car juste à ce moment là un bus arrive et en "moins de 2" je suis de retour à Funchal. Et...je me précipite sous la douche!Un bon décrassage et des vêtements propres, cela fait le plus grand bien après toute cette boue!

     

    Le dîner du soir? Nous sommes retournées à "Jardim da Carreira"(menu à 6,50 eur:soupe de poisson, steak de thon, mousse au choco, café) car nous avions des adresses dans le vieux Funchal, mais nous avons vite fait demi-tour à la vue des serveurs sur le pas de la porte qui tentait de "recruter " le touriste!

    Quant à "O funil" (resto dans la rua da Carreira), il est complet!Alors là c'est le gros mystère ce resto, il y a toujours un monde fou, tous les jours! A...18h45 il est déjà complet!

    Du coup nous décidons de le tester le lendemain soir, en y allant plus tard, vers 21h30 et en espérant enfin découvrir le secret de ce restaurant!

    Voila "O funil"!Si vous allez à Madère et que vous testez ce resto, je serai trés heureuse d'avoir vos avis sur le repas!



    Lien permanent


    26/03/2006 - Jeudi 16 mars

    Nous quittons Funchal pour Santana,où nous dormirons ce soir. Nous laissons nos gros bagages à la pension et ne prenons que nos affaires d'une nuit;il ne faut pas oublier que nous devrons porter nos sacs pendant la randonnée du Pico Ruivo!

    Donc bus n° 56 départ 8h10, arrivée Santana 10h, 3,10 euros.

    En consultant le plan de la ville, nous réalisons que la pension conseillée par l'OT  de Funchal n'est vraiment pas à côté!Nous allons donc à l'office de tourisme de Santana,où la dame, vraiment trés sympa, téléphone à quelqu'un qui loue des chambres.

    C'est vraiment bof, ça sent le moisi, la douche est en piteux état;mais nous ne faisons pas les difficiles et acceptons la chambre (40 eur)

    L'objectif du jour: la rando n° 25 Caldeira Verde.J'ai lu partout qu'il s'agissant d'une trés belle randonnée et je suis vraiment impatiente de la découvrir, sauf qu'il pleuviote et que cela ne présage rien de bon...

    Nous prenons le taxi (10 eur) jusqu'au Rancho Madeirense où débute la randonnée.Pour le retour, nous ne réservons pas le taxi mais rentrerons à pied au village à partir de la route du parking Queimadas.

    La randonnée commence, nous avons nos K-Way, nos capes de pluie et pendant 2h, bravement, nous marchons sous une pluie torrentielle!La brume est partout, aucune vue, et l'eau est partout aussi: la pluie, la levada, les cascades...

    Ah une petite éclaircie, vite une photo:

    Non vraiment aucun plaisir à marcher, nous faisons donc 1/2 tour, nous sommes trempées,couvertes de boue et vraiment déçues!Ce n'est qu'au retour à Santana que nous retrouvons un grand soleil et en profitons pour nous installer sur un banc et se faire sécher!

    Puis nous allons au café, car après un petit tour dans le village, il faut bien avouer qu'il n'y a pas grand chose à faire à Santana.....

    Ah si admirer ces maisons si particulières!Il s'agit d'habitations traditionnelles à toit de chaume appelées "paleiros". Nombre de ces maisons aux façades triangulaires peintes de couleurs vives possèdent aujourd'hui des extensions modernes abritant des cuisines et des salles de bain.

     

     

    Nous allons ensuite dîner, une trés bonne pizza, énorme!Ca a l'air d'être le lieu de RDV de tous les jeunes et moins jeunes du village, car il y a 2 grandes tables, trés...bruyantes!



    Lien permanent


    26/03/2006 - Mercredi 15 mars

    Pas de randonnée au programme aujurd'hui car nous nous rendons à Porto Moniz (pointe Nord-Ouest de Madère).

    Nous quittons Funchal sous la pluie avec le bus n° 139  via Encumeada (départ 9h, 4,30 euros, 3h de trajet) et le retour s'effectuera par la côte Ouest via Calheta avec le bus n° 80(départ 16h de Porto Moniz, 6 eur, 3h15 de trajet).

    Je n'etais guère enchantée au départ par cette longue journée de bus,mais finalement je ne regrette pas car le bus permet de profiter tout de même du paysage et Porto Moniz vaut le coup d'oeil!

    C'est vraiment particulier ces piscines naturelles qui ont été transformées en complexe balnéaire:

     

    Après une petite balade dans le village,le long de la mer, le déjeuner (nous goutons au prégo, cf article specialités culinaires), nous nous installons au soleil (un temps magnifique, qui l'eut crû ce matin!) et écrivons nos cartes postales.

    Eh non pas de baignade car je trouve quand même l'eau un peu fraiche malgrè le soleil!Et d'ailleurs seuls 2/3 téméraires se baignent!Mais en pleine saison,il doit y avoir un monde fou!

    De retour à Funchal, nous allons dîner à "O patio" rua da Carreira n° 43 (boisson + plat + dessert: 12 euros). Le cadre est agréable, le service également,mais la nourriture n'a rien d'exceptionnel.

    Nous goutons à l'espetada, brochettes de boeuf accrochées à un portant (cf spécialités culinaires)

     

     



    Lien permanent


    22/03/2006 - Mardi 14 mars

    Au programme, la rando n° 12 du guide Rother: la péninsule Sao Lourenço

    Nous prenons le bus n°113 vers Baia d'Abra (2,65 euros)

    La rando est superbe, certes un peu difficile, mais rien d'infaisable non plus. Et puis la beauté du paysage récompense nos efforts!On se croirait au bout du monde!

     

     

     

    Nous retournons sur Funchal et en profitons pour discuter de notre programme des jours suivants, installées dans le trés agréable jardim de Sao Francisco.

    Nous dînons au restaurant "Londres" rua da Carreira 64. Oui c'est toujours dans cette rue que nous dînons, car elle est proche de notre hébergement, nous avons plusieurs adresses à y tester et au moins les serveurs ne sont pas à harceler les touristes à la porte comme dans les rues du vieux Funchal!

    Nous goutons à l'une des spécialités:la morue!Pour ma part, je tente "bacahlau à la narciso",il s'agit de morue frit aux oignons,accompagnée de pommes de terre chips.C'est bon mais vraiment trés gras, et je suis vite écoeurée.



    Lien permanent


    22/03/2006 - lundi 13 mars

    Nous attaquons aujourd'hui nos premières randonnées.

    Direction Eira do Serrado avec le bus n°81 (1,85 eur). De là un belvédère permet un beau point de vue sur Curral das Freiras et les montagnes environnantes (sauf qu'il est un peu tôt et que la brume ne nous permet pas de voir grand chose...)

    Nous faisons ensuite la randonnée n° 31 du guide Rother:d'Eira Serrado vers Curral das Freiras. La brume se dissipe au fur et à mesure de notre descente, les sommets apparaissent et le village se couvre de soleil.C'est beau!

    Le sentier qui permet de descendre jusqu'à Curral das Freiras

    Curral das Freiras

    A Curral,pas grand chose à faire, à part se faire harceler par les restos et les snacks pour goûter les spécialités à la chataigne! D'ailleurs nous goûtons au bolo de castanha (du gateau à la chataigne) dans un snack qui au moins ne recrute pas le touriste, miam miam!

    Nous reprenons le bus n°81 vers Funchal (2,10 euros) et de là nous repartons vers Estreito de Camara de Lobos pour nous attaquer à la randonnée n°2 "vers le Cabo Girao".La randonnée est facile, agréable avec les cerisiers en fleurs et les vues sur les villages environnant.

     

    Ah les fameuses levadas!Mais de quoi s'agit il exactement?

    Le mot "levada" signifie "conduire".Une levada est un canal d'irrigation destiné à conduire de l'eau d'un endroit où elle est abondanteà un endroit où elle manque.

    Le nord de l'île reçoit des précipitations bien plus importantes que le sud ensoleillée où se trouve la majeure partie des zones cultivées.Les colons de Madère,et leurs esclaves,commencèrent la construction du réseau d'irrigation dès le XVIe siècle.

    Le réseau compte 1600 kms de sentiers, le parcourir en totalité demanderait 3 mois.

    A certains endroits, la levada est en travaux,mais nous pouvons tout de même passer.On accède au Cabo Girao (une haute falaise de 580m), et une fois que les cars de touristes sont partis, nous pouvons enfin accèder à la vue: le regard tombe sur une faja, une plate-forme rocheuse née d'un effondrement survenu il y a des milliers d'année, où des fermiers entretiennent des cultures en terrasses.

     

    Nous prenons le bus à Cruz da Caldeira direction Funchal (1,85 euros) et nous avons de la chance car à peine arrivés au paragem (arrêt de bus), un bus arrive.Nous dînons à la pizzéria Xaramba, rua da Carreira.Bof bof..Style pizza américaine à la pâte épaisse et recouverte d'une bonne dose de fromage (7 euros)



    Lien permanent


    22/03/2006 - Dimanche 12 mars

    Aujourd'hui lever exceptionnel à 9h en raison de notre arrivée tardive de la veille.

    Passage à l'office de tourisme pour achat du guide Rother et du guide des horaires de bus.

    Puis direction Monte via le téléphérique (9,50 euros l'aller!Quand même!).

     A la réfléxion nous aurions dû prendre le bus car moins onéreux, mais bon le téléphérique a quand même un côté sympathique et puis surtout il permet de belles vues sur Funchal.

     

    Nous nous balladons à Monte (beaucoup de jardins qui permettent de découvrir de belles plantes et puis l'église à ne pas manquer aussi),

     puis nous reprenons le téléphérique (7,50 eur) pour le jardin botanique (impossible de trouver un autre moyen pour y accéder?).

    L'entrée du jardin est à 3 euros, et franchement il est magnifique!On accède également au parc des oiseaux exotiques où nous nous émerveillons des couleurs de certains volatiles.Nous y passons bien plus de 2 heures.

     

     

    Et nous n'avons même pas encore déjeuné! Le café du parc botanique etant fermé!

    Nous redescendons à pied du jardin à Funchal (au hasard!Un super long escalier nous a permis de redescendre direct en ville, par contre les jambes en ont pris un coup;elles n'ont pas l'habitude de tant d'escaliers!).Nous sommes dimanche,mais le supermarché (Pingo doce dans la galerie Anandia) est ouvert tous les jours de 10h à 22h!.Nous en profitons donc pour faire quelques courses et nous grignotons sur un banc le long de l'avenida do mar, face à la mer et sous le soleil.

     

    Nous dînons au Jardim da Carreira, rua da Carreira 118.

    Le cadre est agréable, et il y a des menus à 6,50 euros avec entrée, plat, dessert et café!Nous goûtons notre premier bolo de caco (un pain à la patate douce et tartiné de beurre à l'ail) et notre premier espada à la banane.Un délice. Ce resto est vraiment d'un trés bon rapport qualité prix.



    Lien permanent


    20/03/2006 - de retour de Madère

    Bonjour à tous,

     

    Me voici de retour de Madère,après une semaine sur cette île du 11 au 20 mars 2006. Nous êtions 3 "drôles de dame" à participer à ce voyage.

    Billet acheté sur internet et pension sélectionnée sur le petit Futé:

    Résidencial Colombo

    Rua da Carreira n° 182

    Funchal

    www.residencias-colombo.pt

     

    Cet hébergement est trés bien situé,dans une rue où il y a pas mal de restaurants,dont les serveurs au moins ne sont pas à nous harceler comme dans la vieille ville!

    La chambre est grande (chambre triple:55 euros,10% de remise négociée car  nous sommes restées 7 nuits),propre,avec SDB et WC dans la chambre,avec une petite terrasse.Réception 24h/24.Le petit déjeuner est inclus aussi de 8h à 9h30 (heu trés sommaire par contre: café ou lait, pain,jambon,fromage,confiture,beurre).Il y a également une terrasse avec des chaises longues,mais nous n'avons pu en profiter car le temps n'a pas été assez clément!

    En revanche, la 1ere nuit, nous avons trouvé la chambre un peu bruyante (elle donne sur la rue) puis ensuite cela ne nous a plus posé problèmes,sans doute êtions nous trop fatiguées pour faire attention au bruit!

    Avant de partir, nous nous êtions posés la question de louer une voiture ou de circuler en bus.

    Notre conclusion:les 2!

    En fait l'île est bien desservie par les bus (nous n'avons circulé que par bus et taxi),mais certaines randonnées les plus belles parait il,ne le sont pas!(je pense à Rabaçal,Pico Ruivo,Caldeira Verde...).D'un autre côté, certaines randos ne se font pas en boucle,donc ce n'est pas trés pratique si la voiture se trouve d'un côté et qu'il est nécessaire de prendre un taxi ou un bus pour la rejoindre!

    D'ailleurs pour les randos, nous avions opté pour le guide Rother que nous avons achetés à l'office de tourisme de Funchal (10 euros).Il est vraiment bien fait car il indique les bus à prendre pour l'aller et le retour.

    L'autre élément indispensable à acheter à l'OT: le guide des horaires de bus (1,25 euros).

     

    Sinon les guides de voyage sur Madère ne sont pas trés nombreux. Nous avions repéré quelques adresses de restaurants sur Funchal dans le "Petit fûté" (pas de Routard sur Madère) et avions opté sinon pour le Top 10, qui s'est révélé suffisant:

     

    Bon voila ensuite notre programme au jour le jour!

     

     



    Lien permanent